Sondage précédent Sondage suivant

Environnement

A vos yeux, quels enjeux pose les questions liées au réchauffement climatique et la transition écologique et énergétique :

581 votes

Terminé

Menaces contre notre sécurité alimentaire et énergétique tout en favorisant le financement de dictatures voire de mouvements terroriste via le pétrole.
11,50 %
Réformes économiques par la réorganisation dans le temps et dans l’espace des activités humaines et il faut s’en occuper maintenant car les évolutions à impulser sont très inertielles
8,84 %
Réaménagement du territoire : déconcentration des activités des métropoles et meilleure répartition de villes moyennes et petites denses, proches des ressources naturelles et reliées sur le territoire national par le train
13,32 %
Changement des cadences de production industrielle et centralisée (privilégiant plutôt les multinationales) à une cadence de production plus artisanale privilégiant plutôt un tissu de PME/ETI réparties dans le pays
11,29 %
Restructuration importante des métiers via un programme national pour identifier les métiers qui vont disparaître et (ré)apparaitre dans une économie post-carbone et construire les filières de formation initiale/continue nécessaires
9,68 %
Interroger le modèle extractiviste, productiviste et croissanciste et nos besoins, consommer moins et mieux via l’innovation lowtech et un changement des pratiques/usages et de système de valeurs (invididualisme, communautarisme, matérialisme)
7,60 %
Repenser projet politique à PIB (donc budget public) constant voire déclinant car la contrainte sur l'énergie est désormais le facteur limitant du PIB.
3,33 %
Poser la question de progrès technologique qui réussira à répondre à nos besoins actuels et futurs (efficacité énergétique, voiture autonome/électrique, fusion nucléaire, photovoltaïque, éolien, numérique, etc.)
11,13 %
Eviter de graves crises migratoires à cause des catastrophes natruelles créant des "réfugiés climatiques".
12,23 %
Le sujet n'est pas politique car cela passera par le marché qui fera émerger les meilleures solutions au bon moment
1,20 %
Cela reste un sujet parmi d’autres d’un projet politique global.
3,43 %
C’est une préoccupation de riches et de bobos, il y a d’autres sujets plus importants et urgents à traiter
4,53 %
Je ne sais pas.
1,93 %

Les notes du sujet

Note moyenne : 4.0/5

Commentaires (48)

bruno c.

le seul probléme est celui de l'imposture climatique...pour le reste ..nous bassiner avec le Co2 est juste un moyen de promotion d'un gouvernement mondial et de taxes et impots.......

RépondreSignaler17 févr. 2018 à 16h52

Paul C.

Si l'on veut endiguer ce phénomène, il faut avant tout se pencher sur ses véritables causes. L'accroissement de la population mondiale, près de 8 milliards aujourd'hui en est, n'ayons pas peur de le dire la principale cause.
La Chine émet plus de 9 millions de tonnes de CO2 par an avec un taux de croissance de 6,7 % du PIB, soit près de deux fois plus que que les Etats Unis, alors que la France n"en produit que 7,5 tonnes par ans. Pensez vous qu'à ce stade toutes les dispositions que les fanatiques voudraient nous imposer auraient le moindre impact sur ce fléau ? Je suis amusé lorsque j'entends nos politiques parler de croissance pour justifier notre économie chancelante. Nous ne pouvons que nous incliner devant les pays qui aujourd'hui
Emploient les mêmes ressources énergétiques que notre vieille Europe au siècle dernier (exemple : le charbon). Les COP peuvent se succéder, elles ne résoudront pas le problème.

RépondreSignaler11 déc. 2017 à 16h03

michel M.

@Paul C.
Tout à fait d'accord avec vous

RépondreSignaler8 juin 2018 à 16h58

Nicolas A.

Il y a de manière visible un changement climatique tout comme une nécessité de revoir notre modèle de consommation de production et d’aménagement du territoire. Le marché n’est pas plus sage que la puissance publique. Ce qui compte pour penser un nouveau modèle est moins le choix public ou privé mais plutôt la responsabilité. Un pouvoir politique sans responsabilité n’est pas plus sage qu’un marché sans responsabilité.

RépondreSignaler8 déc. 2017 à 07h03

Cédric F.

Réchauffement climatique ou pas, naturel ou pas, cela divise et chacun y va de ces preuves plus ou moins étayer scientifiquement. L'écologie qu'on le veuille ou non est "à la mode" et une partie croissante de gens veulent faire des actions en ce sens.
Oublions les argument contenant "il faut que" ou "aller vers", il faut dire concrètement comme le faire, et en débattre ensemble.
Pour moi, une des idées claire simple et logique est de limiter (par taxe ou autre) l'importation de produit éloigner. et de favoriser les produits nationaux (voir européens).
C'est écologique et patriote. Mais pour ça, la France doit être libre.

RépondreSignaler6 déc. 2017 à 23h45

Géraud B.

le rechauffement climatique n'existe pas, à tout le moins les causes anthropologiques du derèglement n'existent pas

RépondreSignaler5 déc. 2017 à 15h33

Agnès S.

Réchauffement climatique ou pas, responsabilité humaine ou pas, il ne faut pas être grand clerc pour se rendre compte qu'on salope littéralement la planète avec notre train de vie. Il y a urgence à développer une autre mentalité, à sortir d'une logique "d'exploitation" pour entrer dans une logique d'entretien, de CULTURE au sens le plus concret du terme.

RépondreSignaler5 déc. 2017 à 14h42

philippe s.

Avant de se poser ce genre de question, ne devrait on pas s'interroger sur la réalité de cette menace, il semble qu'en fait de nombreux scientifiques nous annoncent un retour vers une période plus froide pour un peu plus d'une dizaine d'année (sans rapport avec les températures de ce début décembre..!) ce qui n'est pas forcément souhaitable mais nous n'y pouvons rien. L'erreur de nos génération n'a rien a voir avec le climat ni le carnoe (qui rapporte beaucoup de sous à nos gouvernement et lobbies de tous bords mais la pollution en tous genres depuis les propriétaires d'animaux qui s'abandonnent sur les trottoirs, les surconsomateurs compulsifs des hypermarchés et les sous traitants des industries nucléaires qui pour plus de bénéfices acceptent de livrer des materiels non sécurisés: les centrales nucléaires seraient sans doute alors plus fiables, nous ne sommes pas en Ukraine; il y a certains domaine ou l'appat du gain devrait etre banni .

RépondreSignaler4 déc. 2017 à 23h24

Dominique L.

Mon avis va faire pleurer les yeux de pas mal de monde et en premier les chrétiens: Bcp trop de gens sur cette terre!!!!!

RépondreSignaler4 déc. 2017 à 20h41

Angelika B.

http://h16free.com/2017/12/04/59725-parlons-climat-i-contexte-temperatures-et-gaz-carbonique

RépondreSignaler4 déc. 2017 à 09h43

Angelika B.

quel réchauffement climatique?
cette doxa gauchiste n'a de but que la redistribution des richesses;

RépondreSignaler3 déc. 2017 à 22h57

En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques, de personnalisation et de partage sur les réseaux sociaux.